Séminaire de restitution de la démarche GIML 2013-2015

Séminaire GIML 170216

Un séminaire sur le bilan de la démarche « GIML » (Gestion Intégrée de la Mer et du littoral) s’est tenu ce mercredi 17 février 2016 dans les locaux de l’ALEFPA à Saint-Paul en présence de tous les partenaires. Ce moment de partage a été l’occasion de faire le point sur cette expérimentation inédite et d’annoncer les nouvelles perspectives de mise en œuvre.

En effet, l’expérimentation sur le bassin versant de la ravine Saint-Gilles, du Cap La Houssaye à la ravine de Trois-Bassins et des remparts du Maïdo au large de l’Ermitage (jusqu’à 12 milles nautiques au large), touche à sa fin dans ce format. Avec le concours du CIRAD, de l’IFREMER, de l’Université de La Réunion, des bureaux d’études « Usages et territoires » et BRL Ingénierie, un travail conséquent a été réalisé depuis le lancement du projet en novembre 2013, notamment à travers la forte mobilisation des acteurs du territoire dans leur diversité, soit près d’un millier d’habitants et usagers du territoire de la GIML.

Plusieurs de leurs représentants (une soixantaine de participants) ont répondu présents à ce séminaire tenu le 17 février dans les locaux de l’ALEFPA à Saint-Paul, introduit par Madame Chantal Ambroise Sous-Préfète de Saint-Paul et Monsieur Guy Saint-Alme, vice-Président du TCO délégué à l’aménagement du territoire.

Dans la matinée, une rétrospective a été présentée avec la participation des partenaires et experts du projet : phase de diagnostic, exercices de prospective et modélisation. L’après-midi a été consacrée en première partie à la présentation des outils mis à disposition des porteurs de projets : des bases de données accessibles avec le catalogue GIML et de Sextant, ainsi qu’une grille d’évaluation accompagnant les projets du territoire.

Les invités ont également pu voir une réalisation concrète de la sensibilisation à la GIML à travers le projet de médiation culturelle et artistique mené avec 4 écoles de Saint-Paul en 2015.

La journée s’est achevée avec l’annonce du plan d’actions GIML et des suites du projet s’appuyant sur 4 piliers :

  1. Mettre en place une gouvernance permettant d’intégrer le « réflexe GIML »
  2. Participer à la prise de conscience collective des enjeux de la GIML
  3. Développer les connaissances pour mieux comprendre les impacts anthropiques sur le continuum terre-mer
  4. Accompagner les projets opérationnels pilotes

Le séminaire s’est clôturé par les conclusions des intervenants et un temps d’échanges avec les participants. L’ambition de cette démarche pilote est de pouvoir s’étendre à l’ensemble du territoire de l’Ouest et de partager cette expérience avec d’autres acteurs de La Réunion voire de l’océan Indien.

Il s’agit de créer le réflexe GIML, pour que les solutions des uns ne deviennent pas les problèmes des autres !

Retrouvez la plaquette sur « L’essentiel du projet GIML«  en téléchargement sur le site.